Actualités!

Shiatsu et arrêt du tabac

 

Lorsque vous arrêtez le tabac, votre corps doit ré-apprendre à fonctionner sans nicotine.

Certains effets du sevrage parmi les plus fréquents sont la nervosité, transpiration excessive, fatigue, toux (plus importante qu’avant car les cils bronchiques se remettent en marche et expulsent les sécrétions bloquées dans les poumons), insomnie, faim (votre palais retrouve certains goûts et souvent le sucre « compense » la sensation de plaisir alors associée au tabac), constipation (le transit est stimulé par la nicotine. A l’arrêt du tabac, le corps a besoin de quelques semaines pour retrouver ses fonctions naturelles)…

Tous ces symptômes sont transitoires et les bénéfices de l’arrêt du tabac seront bientôt bien supérieurs aux désagréments. En effet, 24h après votre dernière cigarette, votre cœur s’est déjà ralenti, la circulation sanguine s’améliore, le risque d’infarctus du myocarde a déjà diminué et votre corps ne contient plus de nicotine. En quelques mois, le souffle revient, les cils bronchiques repoussent. En un an, le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié et le risque d’accident vasculaire cérébral est identique à un non fumeur. En dix ans, votre espérance de vie est la même que si vous n’aviez jamais fumé !

L’intérêt du Shiatsu lors de ce sevrage consiste à soutenir le corps qui se détoxifie, en :

  • harmonisant la circulation d’énergie le long des méridiens
  • en stimulant certains points «stratégiques » de tonification du méridien Poumon
  • en soutenant l’énergie des Reins, siège de la volonté et la persévérance en Médecine Traditionnelle Chinoise
  • en apaisant le système nerveux
  • en tonifiant le 8VB (grand point de la désaccoutumance)

En bref, le Shiatsu va apaiser, équilibrer, et réduire les symptômes du sevrage.

Ensemble nous ferons d’abord le point sur vos motivations, vos ressources, vos craintes, votre alimentation, votre activité physique, les bénéfices à court et long terme, les stratégies et astuces pour faire face au manque. Vous déciderez si ce n’est pas encore fait, d’une date d’arrêt du tabac puis je réaliserai une première séance globale.

Les séances suivantes interviendront après cette date choisie d’arrêt du tabac et seront destinées à soutenir les organes dans leur travail de détoxification et à procurer une détente et un apaisement nécessaires pour persister dans le sevrage.

La première étape, si vous souhaitez arrêter, est donc d’évaluer votre motivation :

Pourquoi souhaitez vous arrêter ? Est-ce le prix du paquet qui ne fait qu’augmenter, souhaitez vous retrouver votre souffle, moins tousser, être plus performant au sport, ne plus avoir peur de tomber malade, protéger votre entourage, vous sentir libre tout simplement…

Chaque personne peut ainsi identifier ses raisons qui lui sont tout à fait personnelles. Il me semble néanmoins utile voir indispensable de les écrire noir sur blanc sur un support à emporter partout de façon à pouvoir les relire lorsque survient l’envie de fumer. Je propose en cabinet de les écrire sur des cartes à jouer vierges que je fournis, de façon à les avoir dans la poche, le portefeuille…

Je ne suis pas forcément une grande adepte des outils français de prévention mais je dois dire que je trouve le site tabac-info-service.fr particulièrement bien fait. Il vous propose notamment des tests de motivation: « Ce que j’attends de l’arrêt », « mon degré de motivation », « mes craintes face à l’arrêt », « mon degré de confiance ».

http://www.tabac-info-service.fr/J-arrete-de-fumer/Je-fais-le-point-sur-ma-motivation

Ensuite, faites le point sur vos ressources et sur les freins à l’arrêt du tabac :

Certaines personnes de votre entourage seront très certainement ravies de cette décision, elles pourront vous encourager, vous soutenir, peut être trouver les mots justes dans des moments où votre regard se portera sur l’endroit où vous rangiez vos cigarettes… Identifiez les, passez au radar l’ensemble de votre entourage et notez les sur une de vos cartes à jouer. Cela vous permettra de sortir le joker « appel à un ami » sans avoir à réfléchir.

D’autres ne comprendront pas votre décision d’arrêter, vous diront qu’une cigarette n’a jamais fait de mal, ou vous proposeront au travail par exemple à chacune de leur pause de les accompagner. Idem, identifiez les, imaginez des réponses à fournir, des subterfuges dans le même objectif : que vos mots ou vos actions se fassent sans trop de réflexion. Il faut anticiper les situations à risques pour réagir au mieux et au plus simple.

Mettez en place des stratégies face aux « craquages »

  • Battez vos cartes, étalez les devant vous, dites ou pensez « quelle est la carte ou le message dont j’ai besoin pour faire face » et choisissez la carte qui vous appelle, lisez votre carte et laissez là en évidence quelque part. Amusant certes, mais le but est de distraire votre cerveau pour qu’il pense à autre chose. Notez que le choix des mots est important, « quelle est la carte ou le message dont j’ai besoin pour faire face/pour réussir à surmonter mon envie/pour passer à autre chose », ne mettez pas de négation dans votre phrase et éviter les mots fumer/tabac/clopes car votre cerveau ne retiendra que le mot qui l’arrange et ce qui arrange votre cerveau pour le moment, c’est de combler le manque, donc, vigilance, les mots ont un impact fort sur notre conditionnement.
  • Remplacer votre envie de fumer par la technique qui vous convient le mieux : exercices de respiration abdominale (je vous en montrerai quelques uns), allez faire un tour, boire un verre d’eau, manger un fruit, appeler un ami…
  • Télécharger une application pour mobile pour avoir des encouragements, des exercices à réaliser dans l’urgence . L’application tabac-info-service est bien faite mais ma préférence va à l’application suisse « stop tabac ».

Appli tabac-info-service :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Appli Suisse :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, passez à l’action !

  1. Décidez d’un jour pour arrêter. Peut être une date symbolique, la naissance de votre enfant, votre anniversaire. Je trouve particulièrement engageant de choisir sa date d’anniversaire : quelle belle façon de célébrer la vie qui vous a été donné que de prendre soin de vous! Écrivez sur une carte à jouer « j’ai décidé d’arrêter de fumer » et mettez là dans votre agenda ou votre portefeuille.
  2. Parlez en à votre entourage. Plus vous en parler, plus vous vous engagez vis à vis des autres et de vous même bien sûr. Cela évitera ces situations au travail où vos collègues vous proposent « une pause clope » .
  3. Faites de votre appartement, un lieu non fumeur.Retirer les cendriers/briquets, changer vos draps, laver vos rideaux…
  4. Consultez un tabacologue ou appelez le 3989 pour vous faire conseiller sur les substituts nicotiniques si vous en ressentez le besoin.
  5. Éviter les excitants Les excitants « s’appellent » notamment le magnifique duo café/cigarette ! Attention, le thé est aussi un excitant. Choisissez plutôt une infusion, un jus de fruit…
  6. Manger équilibrer Ne faites pas l’erreur de compenser le tabac par le sucre. Si manger vous apaise, une poignée d’amandes ou un fruit est plus sain.

En attendant de vous rencontrer, voici quelques points clefs d’acupuncture à presser pour résister à l’appel de la cigarette :

  • point 6MC : fait retrouver ses esprits

 

 

 

 

 

  • point 5C : apaise le cœur et calme la force spirituelle

 

 

 

 

 

  • point 8VB : grand point de la désaccoutumance

 

 

 

 

 

Enfin, sachez qu’il n’y a pas d’échecs dans l’arrêt du tabac, chaque tentative est une victoire qui vous rapproche de l’arrêt définitif !

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :